rejoignez-nous sur

* * * * * * *

vous aimez
WATMIL-the-MAG
vous allez adorer
WATMIL-the-BAND

  

x

* * * * * * *

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share |

Rencontre avec Laetitia Velma.

Laetitia VelmaC'est au Studio Salam, dans le 18ème arrondissement de Paris, que j'ai eu le bonheur de rencontrer Laetitia Velma, pour la promo de son album, "Les eaux profondes", qui sort aujourd'hui même. C'est une artiste sympathique et très posée, qui s'est laissé aller au jeu des questions réponses.

Watmil - the - Mag : Votre album sort lundi prochain, dans quel état d'esprit êtes vous ?

Laetitia Velma : Je suis très impatiente. Je suis dans un état d'excitation comme un enfant avant Noël. Ce sont mes débuts et comme dans tout début c'est très charmant, très ludique. Je suis contente.

W-the-M : Vous avez déjà fait quelques concerts avant la sortie de l'album, les chansons ont-elles été bien reçues ?

L V : Oui oui j'ai eu des rapports positifs à chaque concert, j'ai des bons retours. Le public me découvre mais je sens qu'il y a un intérêt pour mes chansons. J'étais la première surprise, je ne me vante pas (sourire).

W-the-M : Pourquoi ce nom « Les eaux profondes » ?

L V : A la fin du disque, je me suis rendue compte que j'avais composé beaucoup de morceaux, qui étaient comme une introspection donc ce morceau est venu un peu à la fin et il reflète totalement l'état d'esprit du disque parce que c'est comme une plongée à l'intérieur de moi-même.
Et les eaux profondes ça peut être l'inconscient aussi, c'est un symbole qui résume totalement l'état d'esprit du disque et le mien.

W-the-M : Vous vous décrivez comme quelqu'un de torturé, en quoi êtes vous torturée ?

L V : Non en fait ça c'est ce qu'on me dit. Dans mes textes, les gens remarquent que les textes sont sombres, moi je dirai jamais ça de moi-même. Du coup, je m'en amuse et je rigole avec ça.

W-the-M : Donc vous n'êtes pas spécialement torturée ?

L V : Je n'aurai jamais écrit de textes comme ça, si j'étais épanouie à 100%. Mais je ne suis pas plus torturée qu'une autre qui se pose des questions existentielles, c'est tout à fait normal. Et puis même si j'étais torturée ça ne serait pas bien grave car il y a là dedans de la profondeur.

W-the-M : Votre collaboration avec Dominique A , a l'air très importante-fusionnelle, vous pouvez m'en parler un peu ?

L V : Oui alors déjà notre « rencontre artistique » a eu lieu sur son disque à lui « l'horizon » où il a fait appel à moi pour deux de mes morceaux piano qu'il a transformé en chanson.

W-the-M : Comment connaissait il vos titres ?

L V : En fait nous nous connaissons depuis longtemps donc il connaissait toutes mes compositions piano et il a eu envie d'en faire deux morceaux.
Ensuite ça s'est fait naturellement. Les rôles se sont inversés mais personne n'a demandé à l'autre. Ca a coulé de sources donc c'est bien. On n'a pas décidé « on va faire un disque, toi tu vas faire ça, moi ca ». Il a fait progressivement tous les arrangements et il a produit le disque.

W-the-M : Ca ne vous a pas fait bizarre et à lui et à vous ce changement radical de position dans le duo ?

L V : Non car nous ne sommes pas du tout dans ce rapport là. Je connais plus Dominique l'homme que l'artiste donc je ne suis pas dans ce rapport que les gens peuvent percevoir de l'extérieur.
Il trouve tout à fait son compte dans l'ombre, en fait, ca lui apporte une autre partie car c'est aussi un musicien Dominique. Il aime bien se plonger dans l'univers de quelqu'un et pousser au maximum la chanson.
Il m'a aidé à améliorer mon album. J'ai écrit les musiques et les textes mais les arrangements c'est lui. Et les arrangements c'est l'habillage. C'est transformer la matière brute en bijou et lui il l'a fait. Je suis très contente de cette collaboration.

W-the-M : Il y a quand même des similitudes entres ses albums et le vôtre, qu'est ce qui différencie votre CD ?

L V : Dominique, lui raconte beaucoup d'histoires. C'est un conteur. Moi c'est une introspection, je ne parle pas que de moi, je parle de mon entourage proche mais c'est que du vécut. Sinon ce sont des petites autofictions où je me suis inspirée de la réalité pour écrire mes chansons. Ca part d'un truc vécu, un truc vrai. Il faut que ça parle de moi ou d'un proche proche. J'ai besoin de chanter mes propres mots pour une question de sincérité.

W-the-M : Avant vous écriviez en anglais, pourquoi être passé au français ?

L V : Je ne suis pas du tout bilingue donc au bout d'un moment je ne pouvais pas tout exprimer. L'anglais c'est un peu une façon de se planquer car les mots sonnent tous très bien donc on peut raconter ce qu'on veut. Le français a donc correspondu avec un moment dans ma vie où j'ai pensé avoir atteint une certaine maturité même dans la vie. J'avais envie d'être moi-même. Le français permet d'être plus précis et j'ai des choses à dire.

W-the-M : Beaucoup de groupes français justement font l'inverse de vous, ce n'est pas un moyen de vous démarquer aussi ?

L V : Non. J'en ai eu marre de l'anglais et j'ai voulu écrire en français. Longtemps, je me suis mis des barrières en pensant que je n'y arriverai pas et puis il a fallu un déclic. En fait Dominique m'a aidé, il m'a dit que je pouvais tout à fait le faire et là ça a tout déclenché et tout a découlé.

W-the-M : La signification des mots semble importante pour vous, vous décririez vous comme une poète ?

L V : Non pas du tout. Ce n'est pas la 1ère fois, qu'on me pose cette question (rires). Avec les mots j'ai un rapport qui m'est propre. Je ne suis pas quelqu'un de littéraire contrairement à quelqu'un comme Dominique. Moi c'est plus une façon de m'exprimer. La sonorité des mots est très importante pour moi. Quand j'écris c'est souvent de façon instinctive, très automatique. Mon écriture est au bord de l'inconscient. Souvent quand ça arrive je suis dans des états « seconds ». Par exemple, je frôle le sommeil et hop il y a une chanson qui arrive de manière totalement incontrôlée. Ce ne sont pas des mots qui sont choisis de façon littéraire, sciemment. C'est totalement inconscient. Pourquoi ces mots là, je ne sais pas du tout. Ca correspond vraiment à ce que je suis.

Propos recueillis par Anne J.

                                                                                                                   Retour Haut de Page

 

 

(1) sujets   

sujet : Eaux troubles Date : 04-04-2011 / 01:19

Je connaissais pas du tout cette sympathique artiste, du coup j'ai écouter quelques titres en ligne, la musique est agréable.

Et comme d'hab', toujours aussi sympa à lire, merci et vivement la prochaine interview !!

   

Pièces Jointe:    
 Auteur: Jack (17) commentairesVoir et ajouter des commentaires

 
Ajouter un sujet : (* Champ obligatoire)
Titre (*): Nom / Pseudo(*):E-mail:

Partagez vos documents:


 

 

Ce site est dédié aux amoureux du bon vieux Rock !

Et pour tous ceux / celles qui ont vu « Good Morning England »,

tous en chœur :

ROCK & ROLL  ! ! !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales et conditions générales d'utilisation | Contactez-nous

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Création de Sites Internet