rejoignez-nous sur

* * * * * * *

vous aimez
WATMIL-the-MAG
vous allez adorer
WATMIL-the-BAND

  

x

* * * * * * *

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share |

RODRIGUEZ : une histoire de dingues !


Sixto Diaz Rodriguez - dit RODRIGUEZ - est un cas unique dans l'histoire du rock.


Après quelques tentatives sans suite à Detroit, Rodriguez est repéré par 2 promoteurs qui voient en lui un nouveau Bob Dylan, version Hispanique....rien que ça !
Rien n'est trop beau pour le lancer : en 1969, c'est le premier album «Cold Fact» et en 1970 «Coming from Reality» enregistré en Angleterre avec les meilleurs musiciens de studio du moment et des arrangements haut de gamme.


Mais c'est le bide commercial : son contrat est rompu. En 1972, RODRIGUEZ arrête la musique et fait des petits boulots pour survivre....
A ce moment, Rodriguez aurait dû disparaitre du radar rock...c'est là que l'histoire se met en route.


En 1977, un label Australien - sans qu'on sache exactement d'où viennent les originaux - édite une compil des 2 disques de Rodriguez « At His Best » qui cartonne en Australie : il part en tournée entre 1979 et 1981 (tournée avec Midnight Oil !)


Mais en même temps, un touriste américain emmène avec lui les disques de Rodriguez en Afrique du Sud.
Les textes de ses chansons sont interprétés comme autant d'hymnes à la résistance des jeunes blancs anti- apartheid pendant le régime de Pieter Botha. Les disques sont dupliqués sur cassettes et distribués sous le manteau, puis passent sur les radios locales anti-apartheid.
Ils sont immédiatement interdits...ce qui ne fait qu'augmenter la célébrité de Rodriguez ; son disque « Cold Fact » devient disque d'Or en AfSud.
Mais un truc qu'il faut comprendre c'est que l'AfSud à cette époque ce n'est pas le Club Med ! Tout est bouclé, verrouillé : le pays est totalement isolé...et personne n'est au courant du succès du disque. De plus, tout le monde là-bas, croit que Rodriguez est mort...ce qui ne fait qu'embellir la légende !
Ce n'est qu'en 1996 - 15 ans plus tard ! - que grâce à Internet, on découvre le pot aux roses !


Finalement, en 1998, Rodriguez débarque dans ce pays où il n'a jamais mis un pied mais où il a le statut de dieu-vivant et y donne des concerts à guichets fermés devant des milliers de fans...

C'est la gloire mais pas la fortune car il s'aperçoit que les droits de ses disques en AfSud ne lui appartiennent pas !

Néanmoins, il retourne en AfSud en en 2001 et 2005, en Australie en 2007 et 2010...et même en France aux Trans Musicales de Rennes en 2012.

 

La reconnaissance finale viendra d'un documentaire racontant l'histoire ci-dessus réalisé par le Britannique Malik Bendjelloul «Searching for Sugarman» qui obtiendra l'Oscar du meilleur film documentaire en 2013.


Depuis la santé de Rodriguez se dégrade nettement..mais il est toujours vivant!
Incroyable histoire, non ?

(0) sujets   

 
Ajouter un sujet : (* Champ obligatoire)
Titre (*): Nom / Pseudo(*):E-mail:

Partagez vos documents:


 

 

Ce site est dédié aux amoureux du bon vieux Rock !

Et pour tous ceux / celles qui ont vu « Good Morning England »,

tous en chœur :

ROCK & ROLL  ! ! !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales et conditions générales d'utilisation | Contactez-nous

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Création de Sites Internet