rejoignez-nous sur

* * * * * * *

vous aimez
WATMIL-the-MAG
vous allez adorer
WATMIL-the-BAND

  

x

* * * * * * *

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share |

Rencontre avec Fabien Duclerc

Fabien Duclerc et Romain LuzetMélangez un sourire charmeur, un accent du pays basque et un soupçon de folk dans la musique et vous obtenez Fabien Duclerc, un artiste français plein de surprise, parfois mélancolique, parfois ironique. Loin des préjugés des artistes My Major Company, laissez-vous séduire, comme je l'ai été...

Watmil-the-Mag : Votre premier album sort lundi prochain (Ndlr : le lundi 11 avril), dans quel état d'esprit êtes vous ?

Fabien Duclerc : Alors en fait, il sort le 4 en numérique et le 11 en physique. Je suis assez impatient sans trop l'être. Ca fait un bon moment qu'il est fini et on a bien travaillé. Par contre, je suis impatient d'avoir le CD entre les mains car il y a un joli livret livré avec l'album.
Non donc je suis heureux avec un zest d'impatience.

W-the-M : Comment décririez-vous cet album ?

F D : Un terme illustre bien l'album : langoureux entrainé dans une mélancolie. Il y a des morceaux plus terre à terre, on suit le cours du disque.

W-the-M : Vous aviez déjà fait une tentative d'album, ça a du vous apporté de la maturité pour celui-ci ?

F D : Oui en effet, ça m'a apporté de la maturité, ça m'avait déjà mis dans le bain. Ca fait huit ans déjà et grâce à ce dernier nous sommes arrivés avec quelques certitudes, et une petite habitude. Dans le premier, il manquait de maturité. Et puis il faut être honnête, y a un facteur chance.
J'assume bien plus celui-ci. Le 1er était un préambule adolescent. Je me retrouve totalement dans ce disque. C'est pour cela que les critiques négatives me heurtent, en critiquant l'album c'est moi que l'on critique.

W-the-M : Alors vous êtes un artiste, My Major Company, expliquez à nos lecteurs pourquoi les avoir choisi et quel est vraiment le concept de cette boite ?

F D : Pour moi, ce fut un concours de circonstance. Le label se montait et l'idée m'avait charmé.
Le principe est tout simple, ce sont les gens qui vous soutiennent et participent à l'idée du disque. Les gens investissent sur nous en fait. Cela change des grandes maisons de disques. Grâce à My Major Company un artiste qui arrive à plaire, même s'il n'est pas dans la mouvance, peut sortir un disque et ça c'est vachement bien.
Pour mon album (Ndlr : album éponyme Fabien Duclerc), il y a environ 900 co producteurs. Certains se sont renommés encourageurs plus que co producteurs. C'est d'une certaine façon, un soutien artistique.

W-the-M : Mais alors ils ont tous leur mot à dire sur l'album ?

F D : On discute des chansons susceptibles d'être un single. Mais ils n'ont pas la main mise sur l'album. Nous le réalisons.

W-the-M : Ca ne rajoute pas aussi un stress supplémentaire d'être autant attendu par ces personnes ?

F D : Cela apporte un stress car il ya des engageurs très investis. Logique financière (sourires). Heureusement beaucoup de personnes ont parié des petites sommes du style 10, 20,30€. J'ai mis longtemps pour faire cet album environ un an, un an et demi. J'ai pris le temps de le faire et je suis content. J'espère ne pas trop décevoir mais j'ai fait de mon mieux. J'espère que cela plaira. Pour l'instant j'ai des retours plus que positifs. C'est rassurant et encourageant.

W-the-M : Quels sont vos modèles ? Ceux qui vont ont donné envie de chanter ?

F D : Il y a beaucoup d'artistes de la chanson française, Gainsbourg, Brassens, Cabrel...
Mais aussi beaucoup de chansons folks notamment des années 70. Il y avait beaucoup de conviction. J'aime des artistes comme Neil Young, Cats Stevens...
Sinon mon frère m'a plongé dans l'univers musical, lui est parti encore plus loin dans le rock.
Je suis également fasciné par le blues des années 20' 30'.
Et bien sur j'aime beaucoup de rock comme tout le monde (rires).

W-the-M : Vous écrivez vous-même vos textes, d'où vous vient l'inspiration ?

F D : Ce disque vient de nulle part. Je ferme les yeux et je ne contrôle plus. Cela vient naturellement. Il n'y a pas de travail de conscience d'écriture. Quand j'y pense trop, ça ne vient pas c'est vide.
Mon inspiration vient de discussions où quand on fait un bœuf entre nous. Ca nait de ces moments là. Je me mets dans ma musique mais ce n'est pas non plus autobiographique. Je m'identifie, c'est tout. La musique pour moi c'est d'éprouver à la limite du vivant. J'écris très souvent au réveil. Beaucoup de mes textes naissent dans ces brouillards.

W-the-M : Racontez nous un peu votre complicité avec Romain Luzet ? (Ndlr : Romain est d'ailleurs avec nous pendant l'entretien)

F D : (Romain rigole et sort une blague, Fabien rigole) On ne se connaissait pas à la base. On revenait des études et il est le premier musicien que j'ai rencontré et celui avec qui j'ai eu le plus de complicité. Je m'entends vraiment très bien avec lui sur la musique, sur les arrangements.
Bien sûr, nous ne sommes pas toujours d'accord mais nous sommes complémentaires.

Romain Luzet : C'est très rare de faire des rencontres aussi bonnes sur le plan humain, qu'artistique. Tu rencontres plein de monde et au final, il y a tel ou tel projet qui prend forme humaine.

Fabien Duclerc : Et puis nous sommes amis en même temps (rires). Nous avons les mêmes objectifs professionnels et humains.

Propos recueillis par Anne J.

                                                                                             retour haut de page

 

 

(0) sujets   

 
Ajouter un sujet : (* Champ obligatoire)
Titre (*): Nom / Pseudo(*):E-mail:

Partagez vos documents:


 

 

Ce site est dédié aux amoureux du bon vieux Rock !

Et pour tous ceux / celles qui ont vu « Good Morning England »,

tous en chœur :

ROCK & ROLL  ! ! !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales et conditions générales d'utilisation | Contactez-nous

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Création de Sites Internet