rejoignez-nous sur

* * * * * * *

vous aimez
WATMIL-the-MAG
vous allez adorer
WATMIL-the-BAND

  

x

* * * * * * *

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share |

Springsteen 2012, le loser triomphant !

Ca faisait un moment qu’on n’avait pas vu le Boss à Paris, mise à part sa conférence de presse mondiale de présentation de «Wrecking Ball»….qui ne lui avait pas valu que des amis.

Le concert commence par une note « à la française » par « La Vie en Rose » interprété à l’accordéon….Etonnant, non ?

Puis on rentre dans le vif du sujet et c’est Bruce-le-Révolté qui démarre avec « Taking Care of Our Own », enchainé avec « Wrecking Ball»

Puis le Révolté redevient le Loser-Bien-Aimé qui nous interprétera la totale : Born to Run, Sandy, The River, et évidemment « Independance Day » (la moindre des choses pour un 4th of July)

 

le tout mêlé de nouveaux morceaux du nouvel album.

Mais au-delà de la musique, ce qui frappe chez Springsteen c’est son aura.

Rarement on a vu un artiste avoir autant la main mise sur son public….surtout de cette moyenne d’âge.

Il faut dire que les membres de la « secte » sont bien traités :

Imaginez 16 musiciens sur scène : 4 cuivres, 2 claviers, 3 choristes, 1 violon, basse batterie, 2 grattes+ Bruce et Madame : ne cherchez pas le compte est bon ! Difficile de trouver mieux !

Et le tout pendant 3 heures et demie ! Incroyable !  

Bien sur, tout le monde a –un peu – vieilli : plus personne ne saute sur le piano ou se paie un salto avant…mais bon, ça le fait !

Et puis Mr Springsteen paie de sa personne : il serre autant de mains en un concert que Hollande et Sarko réunis pendant out e une campagne présidentielle !  

Tout y passe pour séduire….y compris de faire monter sur scène un jeune fan pour un duo impromptu ! Tout vous dis-je !  Et le pire, c’est que ça marche : on se laisse prendre à l’aimer !

Alors, Bruce, le Loser triomphant, tu reviens quand ?

PS : et même si je n'étais pas au concert du 5 (le 2ème) je ne résiste pas à vous coller Thunder Road, parceque ça, c'est Bruce Springsteen ! ! ! ! !

 

                                                                                                retour haut de page

(0) sujets   

 
Ajouter un sujet : (* Champ obligatoire)
Titre (*): Nom / Pseudo(*):E-mail:

Partagez vos documents:


 

 

Ce site est dédié aux amoureux du bon vieux Rock !

Et pour tous ceux / celles qui ont vu « Good Morning England »,

tous en chœur :

ROCK & ROLL  ! ! !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales et conditions générales d'utilisation | Contactez-nous

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Création de Sites Internet