rejoignez-nous sur

* * * * * * *

vous aimez
WATMIL-the-MAG
vous allez adorer
WATMIL-the-BAND

  

x

* * * * * * *

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share |

Cirque ROCK ! ! !

 

En Octobre dernier, s'est passée à Paris une soirée pas ordinaire : un spectacle de Cirque moderne improvisé sur la musique du groupe rock Gaspard-la-Nuit.
Nous avons rencontré Sophia Perez, la circassienne du spectacle :

W-the-M: Peux-tu-nous décrire le Nouveau Cirque :
S P: Le nouveau cirque est un art très récent qui se démarque du cirque dit « traditionnel » car il s'émancipe de certains de ses codes comme la piste, le chapiteau, les numéros, les figures traditionnelles (clowns, dompteurs, acrobates...).
Le nouveau cirque étant en pleine expansion, il se cherche, s'amuse de ses traditions, s'ouvre à tous les autres arts, s'en nourrit, s'en inspire, s'en amuse...
C'est de plus un art pratiqué non plus par les « enfants de la balle » mais par tous ceux qui ont cette passion, de tous niveaux sociaux et culturels confondus, et la multiplication des écoles de cirque (amateurs et professionnelles) en France et ailleurs ont permis cela.
Le nouveau cirque est resté un art populaire mais il s'est institutionnalisé et il a surtout multiplié ses formes et ses publics, il est entré dans les théâtres, il s'est inscrit dans des chapiteaux aux formes nouvelles, dans la rue, dans les salles de concerts...


W-the-M: Dans le Nouveau cirque, plusieurs arts sont mixés : danse, voix, cirque, théâtre ?
S P: Le nouveau cirque n'est pas une étiquette restrictive...
Le nouveau cirque étant tout ce qui se démarque de la tradition et de ses valeurs, des milliers de spectacles ont expérimentés des croisements avec un maximum d'autres arts tels que la danse, le théâtre, la musique, le chant, la marionnette, le cinéma, la magie, le mime, la sculpture, le dessin, l'art contemporain, la cuisine... bref, ce qui est propre au cirque dit nouveau c'est que tout est possible, c'est un art large, ouvert, libre.


W-the-M: Quelle est ta spécialité ?
S P: Ma spécialité est la voltige à la base.
En effet, j'ai été formée comme voltigeuse au cadre aérien et au portique coréen, mais je suis également aujourd'hui metteur en scène.
Je suis polyvalente car je me suis produite comme artiste de cirque voltigeuse, équilibriste, danseuse, comédienne et j'aspire aujourd'hui à développer mon travail de mise en scène.
Cette polyvalence, cette liberté et donc la multiplication des expériences est quelque chose qui m'est cher et qui me permet d'épanouir ma créativité.

 

W-the-M: La musique est importante pour toi , dans tes spectacles, tes créations ?
S P: La musique a une place primordiale dans toutes mes créations qu'elle soit en live ou enregistrée, elle est le plus souvent originale et le fruit d'une collaboration avec un musicien engagé dans la démarche de création.
La musique est pensée comme un vecteur pour faire passer une émotion ou un message au même titre que les corps ou les mots mis en scène dans la création.
Elle n'est plus « accompagnante » mais actrice.

 

W-the-M: Et comment choisis-tu cette musique?
S P: On ne peut pas dire qu'on choisit la musique car dans la plupart des cas, nous la créons en adéquation avec le travail scénique, grâce à de l'impro ou en lien avec des choix de mise en scène...
C'est donc une matière qui s'impose à un moment car des instruments, une rythmique, une ambiance sont évidents.
J'aime pour ma part mélanger des enregistrements de rumeurs de villes, de voix, de témoignages avec la musique...

 

W-the-M: Que penses-tu de la culture « Rock » ? se marie-t-elle bien avec votre activité ?
S P: La culture Rock m'a toujours plue, m'a toujours attirée...
J'ai souvent rêvé être une star de rock car c'est pour moi un jeu d'acteur incroyable, exubérant, qui m'amuse beaucoup car je suis souvent pour ma part dans un registre de jeu plutôt réaliste, et poétique.
Alors exulter avec ces codes de rébellion et de fantaisie fait du bien.
J'ai eu l'occasion de jouer une chanteuse de rock avec chewing gums et « fuck » en tout genre et on s'est fait plaisir, c'était associé à de la voltige où l'on faisait de grosses figures acrobatiques et il faut dire que cette énergie déployée et en musique et en cirque s'accordait vraiment bien.
Je crois que la rock attitude et la voltige se marient bien car une évidence les lie, ce sont des choses qui nécessitent à un moment précis, sur scène, un engagement complet moral et physique.
J'ai eu l'occasion de faire une impro sur la musique du groupe Rock, Gaspard LaNuit ; c'était génial et ça collait assez bien ! Marier le rock et la voltige est sûrement quelque chose que je vais continuer à mener d'ailleurs.

 

W-the-M: As-tu des spectacles en cours ?
S P: Oui j'ai en cours de diffusion, c'est à dire qui tourne actuellement, le spectacle que j'ai mi en scène « Les Yeux pour » Cie Cabas, une petite forme de voltige « Perpète » Cie Cabas, et un spectacle de voltige « Shoot the girl first » Cie le Nadir.Ca marche assez bien !!!


W-the-M: Une prochaine création en chantier ou en tête?
S P: En chantier, assez avancé, un bébé...et la mise en scène de 2 solos de femmes, la mise en scène de jeunes artistes marocains, la création d'un bal cirque en collectif, la création d'une petite forme voltige et rock.
Et en tête, peut-être la création d'un spectacle sur le « gang des saris roses ».

 

 

 

 

Mentions légales et conditions générales d'utilisation | Contactez-nous

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Création de Sites Internet