rejoignez-nous sur

* * * * * * *

vous aimez
WATMIL-the-MAG
vous allez adorer
WATMIL-the-BAND

  

x

* * * * * * *

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share |

RINGO ! RINGO ! RINGO !

Il fallait voir le plus célèbre batteur du monde scander son propre nom à la fin du concert!
Un résumé édifiant de la soirée... et peut-être de toute une carrière: décontraction et sens de l'humour toujours aussi décalé.

Mais commençons par le commencement : il était apparu dans un superbe T-shirt noir marqué « PARIS » dessus, sous les bravos de la foule en délire.
Dans la salle, des cheveux grisonnants, mais des jeunes aussi.
Tout le monde sagement assis à sa place.

Une petite anecdote : lors d'une chanson qui a embrasé la foule, le public du Palais des Sports a voulu en faire un vrai concert de Rock, c'est à dire avec des gens plantés dans la fosse devant la scène : c'était sans compter sur le service d'ordre qui a renvoyé tout le monde à sa place. On se serait cru dans le concert mythique des Doors de Philadelphie...mais 40 et quelques années plus tard ! Strange ! Heureusement les dits gros bras se sont montrés plus compréhensifs à la fin de concert.

Puis Ringo nous a expliqué que ce n'était pas seulement SON concert (même s'il démarrait avec « It Don't Come easy » et « I wanna Be Your Man » mais celui des ALL STARR BAND members, c'est à dire que toutes ces vedettes allaient y aller de leurs propres tubes, car comme nous l'a précisé RINGO himself: "Chaque musicien sur scène est une Star à part entière"

et c'est vrai !

- Edgar WINTER (oui, le frère de....au claviers et saxo) qui m'a appris que c'est lui qui inventa la clavier porté en bandoulière ( !) et nous confirma qu'il savait jouer d'à peu près de tous les instruments.

 

 

 

- Rick DERRINGER, toujours aussi virtuose une guitare à la main et qui nous assena son toujours aussi génial « Rock& Roll Hoochie Koo »

 


- Wally PALMAR,  ex Romantics qui nous interpreta son tube planétaire: "Talking In Your Sleep", avant de se prendre pour Keith Richards (non, pas dans le cocotier, mais quand il est plié en 2 pour jouer un accord toutes les 2 minutes d'un air grave et pénétré.....

- Gary WRIGHT  aux claviers pour "Dream Weaver" et "Love is alive", après avoir appartenu à Spooky Tooth et joué du clavier sur "All things must pass" de Sir George

 

- Richard PAGE (non pas le frère de Jimmy! ) à la basse, membre de Mr Mister avec ses 2 cartons: "Broken Wings" et "Kyrie"  Mais également songwriter planétaire avec comme clients:  Kenny Loggins, Madonna, Celine Dion, Donna Summer, Dionne Warwick, Al Jarreau, et j'en passe....

- Gregg BISSONETTE le batteur-bis qui fut le batteur de Steve Vai, Joe Satriani, David Lee Roth et Santana, entre autres... 


Bref, presque davantage un festival (c'est le moment, me direz-vous) qu'un vrai concert.
Heureusement, RINGO reprit le tout en main à la fin avec "Photograph" et "Yellow Submarine" et hop, le tour est joué.

See you, Ringo !

           retour haut de page

 

(0) sujets   

 
Ajouter un sujet : (* Champ obligatoire)
Titre (*): Nom / Pseudo(*):E-mail:

Partagez vos documents:


 

 

Ce site est dédié aux amoureux du bon vieux Rock !

Et pour tous ceux / celles qui ont vu « Good Morning England »,

tous en chœur :

ROCK & ROLL  ! ! !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales et conditions générales d'utilisation | Contactez-nous

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Création de Sites Internet